Affiner la silhouette avant l’été

Affiner la silhouette avant l’été

Avant l’été, vous pouvez avoir envie de perdre quelques kilos ou bien de supprimer les bourrelets localisés qui résistent à une alimentation saine et à la pratique régulière d’une activité physique. Il est possible de faire appel à la médecine esthétique dans ce cas. Vous pouvez par exemple combiner les effets de la cryolipolyse ou coolsculpting et de l’EMSculpt.

Le Coolsculpting

Les cellules graisseuses sont particulièrement sensibles au froid. De ce fait, la cryolipolyse utilise des températures extrêmes pour venir à bout des adipocytes dans certaines zones du corps. Le coolsculpting est vu comme une bonne alternative à la liposuccion car il est indolore et ne nécessite pas de chirurgie ni d’anesthésie. La graisse est éliminée naturellement, sans effort. Vous pouvez traiter le ventre ou les poignées d’amour grâce à la cryothérapie.

La machine de coolsculpting est assez puissante et travaille donc sur la zone concernée en profondeur. Lors de la séance, l’appareil est posé sur la zone à traiter, aspire la peau et refroidit la graisse. A la fin de la séance, la peau est massée pendant 10 minutes afin de retrouver son aspect normal et des sensations dans la zone qui a été traitée. La circulation redevient normale aussi.

Les résultats ne sont pas visibles immédiatement. Il faut, en effet, attendre quelques mois, le temps que l’organisme ait éliminé totalement les cellules graisseuses détruites par le traitement. Cependant, les résultats obtenus sont véritablement satisfaisants.

L’EMSculpt

L’EMSculpt est un traitement qui permet de développer les muscles du ventre ainsi que des fesses mais en réduisant également la graisse localisée. Cela est possible grâce à un appareil qui émet des ondes électromagnétiques de haute intensité sur la zone en question. Pour le ventre, les muscles abdominaux sont travaillés grâce aux ondes. Durant la séance, deux paddles sont posés sur le ventre. Cela permet de contracter les muscles (toutes les 10 secondes). Ce traitement donne l’impression d’avoir fait une intense séance de sport. En effet, une séance de 30 minutes d’EMSculpt équivaut, à peu près, à une séance de 20000 push-ups.

Pour être réellement efficace, il faut compter entre 3 à 4 séances qui durent environ 30 minutes et les planifier sur une période de deux semaines. Au bout de cette période de traitement, vous commencez déjà à entrevoir des résultats.

En conclusion

En somme, pour être sûr de venir à bout des excès de graisse localisés, en particulier sur le ventre, il est possible de combiner les deux techniques et d’obtenir des résultats vraiment satisfaisants. La graisse détruite par le froid ne revient jamais. Ces deux techniques sont très différentes mais pourtant complémentaires et permettent réellement d’obtenir une silhouette plus harmonieuse.

Toutefois, il est important de conserver une excellente hygiène de vie, de faire du sport, de surveiller son alimentation et de boire beaucoup d’eau.

Combien coûte une épilation laser ?

Combien coûte une épilation laser ?

L’épilation laser ou définitive permet de se débarrasser de ses poils de manière quasi permanente sur plusieurs zones du visage et du corps. Aujourd’hui, les hommes comme les femmes peuvent avoir recours à l’épilation laser. 
Mais parmis les questions les plus fréquentes au sujet de cette méthode ( en dehors du côté définitif) est bien sûr lié au prix d’une épilation laser. 

Combien coûte une épilation laser définitive ?

Les prix dépendent bien sûr de la zone à traiter. Pour une épilation du maillot, vous devez compter :

    • 150 euros pour le maillot intégral
    • 130 euros pour le maillot échancré
    • 120 euros pour le maillot classique.

Concernant le visage, cela coûte :

    • 50 euros pour la lèvre supérieure
    • 50 euros pour le menton
    • 80 euros pour la lèvre et le menton.

Pour les jambes, comptez :

    • 180 euros pour la demi-jambe
    • 200 euros pour la cuisse
    • 320 euros pour la jambe complète ;

L’épilation laser des bras est possible, aux tarifs de :

    • 80 euros pour les aisselles
    • 100 euros pour les avant-bras
    • 150 pour le bras en entier.

Puisque les hommes sont aussi concernés, les tarifs pour l’épilation laser typiquement masculines sont les suivants :

    • le torse pour 50 euros
    • le dos complet pour 280 euros.

La clinique propose des packs :

    • maillot et aisselles à 180 euros
    • demi-jambe + maillot + aisselles à 300 euros
    • jambes + maillot + aisselles à 450 euros.

Le nombre de séances à programmer va dépendre de votre pilosité, de la surface de la zone à traiter et de votre type de peau. En moyenne, c’est entre 6 et 8, voir 10 séances qui sont nécessaires pour un résultat vraiment satisfaisant (il en faudra 12 pour certaines personnes).
Il faut compter une séance tous les mois pour le visage et toutes les 6 à 10 semaines pour le corps.
Pensez donc à anticiper vos prises de rendez vous en fonction de vos impératifs pour une épilation laser définitive complète.

Les progrès récents de l’épilation laser

L’épilation laser s’effectue à l’aide d’un laser épilatoire qui émet une lumière qui va chauffer le poil en profondeur et détruire le bulbe du poil. C’est de cette façon que le poil est éliminé totalement. Le principe est assez simple à comprendre et à mettre en place. La difficulté vient plutôt du type de peau et du type de poils. En effet, si certains appareils permettent aujourd’hui de traiter les peaux mates et bronzées, auparavant, seules les peaux claires pouvaient avoir recours à l’épilation laser.
Pour traiter des peaux mates ou bronzées, les nouvelles générations de laser utilisées à la Clinique permettent des résultats très intéressants tout en évitant les brûlures ou les décolorations dues à l’effet du laser sur la mélanine.

L’analyse du phototype est aussi une étape importante pour adaper le bon traitement. Là encore, les progrès récents des lasers épilatoires tel que le laser Elite IQ couplé au lecteur de mélanine Skintel permet des traitements toujours plus efficaces, personnalisés et adaptés à chacun.

Tous les tarifs sont à retrouver sur cette page.

La liposuccion : quels résultats espérer ?

La liposuccion : quels résultats espérer ?

La liposuccion est l’une des interventions de chirurgie esthétique les plus demandées actuellement.
Elle consiste à aspirer la graisse dans une zone du corps (cuisses, fesses, ventre, etc.) grâce à l’utilisation de canules qui sont insérées sous la peau.
S’agissant d’une technique permettant de remodeler la silhouette, elle ne peut être apparenter à une technique d’amaigrissement. De même, les résultats espérés vont dépendre des individus et des zones traitées, tout en restant toujours très satisfaisants.

La liposuccion, qu’est-ce que c’est ?

La liposuccion est une opération de chirurgie esthétique également connue sous le nom de lipoaspiration ou de liposculpture.
Le principe est simple : lors d’une liposuccion, la graisse en excès dans certaines parties du corps est aspirée avec des canules fines (pas plus de 3 ou 4 millimètres) qui sont insérées sous la peau.

C’est une technique qui existe depuis les années 80 et qui a largement fait ses preuves depuis tout en se perfectionnant de façon importante ces dernières années. En utilisant des gestes doux et maîtrisés, cela évite les ondulations inesthétiques sur la peau. La liposuccion est une opération qui laisse très peu de cicatrices (puisque les incisions pour insérer les canules sont très légères). Celles-ci disparaissent avec le temps.

A qui s’adresse la liposuccion

La lipostructure concerne aussi bien les hommes que les femmes. Il est vrai que c’est plus souvent une raison esthétique qui entre en ligne de compte lors du choix de la liposuccion. Les patient(e)s veulent se débarrasser de quelques bourrelets disgracieux et qui résistent aux régimes et au sport au point d’en devenir un complexe à effacer.

Il est possible aussi de faire appel à la liposuccion après un accouchement ou pendant la ménopause, pèriode où la graisse à tendance à se stocker sur la ceinture abdominale en raison de la chute hormonale qui s’ensuit.

Attention, cependant : la liposuccion n’est pas une technique de régime. Elle ne permet pas de perdre du poids, seulement de supprimer les cellules graisseuses dans certaines zones du corps. Ainsi, en cas de surpoids ou d’obésité, il va être conseillé de d’abord perdre du poids puis de passer par la liposuccion si les amas graisseux ne disparaissent pas.

Il est important d’adopter une bonne hygiène de vie si vous envisagez la liposuccion. Et même après.
La liposuccion est un acte de chirurgie en soi, il est donc nécessaire de vous adresser à un chirurgien qualifié.

Le procédé de la liposuccion

Avant même l’opération, il est obligatoire de faire une première consultation avec l’un des chirurgiens de la Clinique. Il pourra alors étudier votre dossier, prendre des photos, analyser la qualité de votre peau et connaître les raisons qui vous poussent à envisager la liposuccion. Il vous propose ensuite un devis qui comprend le prix de l’intervention, le lieu et des informations sur son assurance professionnelle. Il doit aussi vous donner un consentement éclairé qui vous donne diverses informations sur l’intervention, l’anesthésie, les risques liés à l’opération, les suites et le résultat que vous voulez obtenir.

Un délai de réflexion de 15 jours est obligatoire entre la première consultation et la date de la liposuccion.

La liposuccion peut être réalisée sous anesthésie locale si les amas graisseux sont légers ou bien sous anesthésie générale s’ils sont plus importants. Cela sera plus confortable. L’opération dure en moyenne 30 minutes mais cela peut aller jusqu’à 2h30 s’il faut intervenir sur plusieurs zones du corps ou si le volume de graisse à aspirer est important.

Quels résultats après l’opération

Une fois l’opération réalisée, vous retournez dans votre chambre. Après plusieurs heures, vous devez mettre le panty qui vous a été prescrit. Il vous faudra le garder le jour comme la nuit pendant 3 à 4 semaines. Pendant 24h, vous pouvez être perfusé(e) avec des calmants et des antalgiques pour éviter les douleurs.

Quelques bleus et des ecchymoses peuvent apparaître et rester quelques semaines. La durée de séjour est d’une journée et d’une nuit. Vous pouvez ensuite marcher et bouger même si vous ressentirez une petite gêne.

Il est nécessaire de respecter une semaine de convalescence après l’intervention. Ensuite, vous vous rendrez à votre consultation post-opératoire qui permettra de faire le point, de contrôler les suites opératoires et de retirer les fils.

Les résultats ne sont pas visibles immédiatement. En effet, il faut généralement attendre un mois pour constater les premières améliorations. Après deux mois, le résultat sera plus visible, déjà. Vous n’obtiendrez un résultat optimal qu’après un an.

Il est conseillé, pour améliorer les résultats, d’arrêter de fumer mais aussi de limiter votre consommation d’alcool et de ne pas prendre de médicaments qui pourraient agir sur la coagulation du sang (de style aspirine ou anti-dépresseurs).

Il convient de limiter votre apport calorique et d’adopter une bonne hygiène de vie, de faire du sport* et d’avoir une alimentation équilibrée.

*Vous pouvez vous remettre au sport un mois après l’opération.

Plus d’informations et tarifs :

Consultez la page dédiée à la liposuccion pratiquée à la Clinique Sainte Victoire

Les zones à traiter avec l’épilation au laser

Les zones à traiter avec l’épilation au laser

Vous êtes de plus en plus nombreux à tenter de vous débarrasser de vos poils.
Cire, pince à épiler ou lumière pulsée, tous les moyens mis en place aujourd’hui, s’ils sont efficaces temporairement, ont un défaut commun : les poils finissent par repousser.
Grace à la technologie du laser épilatoire, il est possible d’envisager un résultat permanent et une destruction quasi- définitive des poils.
Quelles zones est-il possible de traiter grâce à l’épilation au laser ?

Le principe de l’épilation laser

En quelques mots, l’épilation laser utilise la lumière et la chaleur pour pénétrer dans le bulbe du poil et le détruire. C’est la mélatonine du poil qui retient la chaleur et aide donc à la destruction du poil. En effet, l’appareil utilisé lors d’une séance d’épilation laser peut émettre une chaleur allant jusqu’à 150°. Puisque le bulbe est thermo-sensible, le traitement n’en sera que plus efficace.

Il y a deux types de lasers principalement utilisé pour l’épilation définitive :

  • le laser photo-mécanique
  • et le laser thermique.

S’agissant d’un acte médical, ll est recommandé de plutôt vous rapprocher d’une clinique esthétique comme la Clinique Sainte Victoire afin de faire appel à un médecin spécialiste pour votre épilation définitive au laser épilatoire. Pour plus d’informations sur cette technique : www.cliniquesaintevictoire.com/laser-epilatoire/

Quelles sont les zones à traiter ?

Il est important de souligner que les hommes comme les femmes peuvent avoir recours à l’épilation définitive au laser. Même si par le passé, l’épilation concernait essentiellement la gente féminine,  aujourd’hui, les hommes expriment eux aussi l’envie de supprimer définitivement leurs poils sur ces zones différentes de celles demandées jusqu’alors.

De nouveaux lasers pour traiter tous les phototypes

La bonne nouvelle, c’est que de nombreux progrès ont été réalisés dans le domaine de l’épilation au laser. Auparavant, c’était surtout les poils très foncés sur peau blanche qui pouvaient être traités. Dorénavant, il est possible, grâce à des réglages bien précis et des appareils plus puissants, d’appliquer le traitement au laser sur des peaux métisses, mates ou noires. Dans ce cas, c’est un laser photo-mécanique qui sera utilisé (c’est ainsi que fonctionne, par exemple, le laser Nd Yag).

Il est possible, avec l’épilation laser, de traiter toutes les zones du corps et du visage. Que vous soyez un homme ou une femme, vous aurez des envies et des besoins différents.

Epilation laser IQ Cynosure

L’épilation laser masculine

Pour l’homme, c’est souvent au niveau du visage que l’épilation laser sera utilisée. En effet, il peut décider d’avoir recours au laser afin de redessiner les contours de sa barbe et se débarrasser des poils disgracieux qui poussent à certains endroits de son visage.
Les hommes passent aussi par l’épilation laser pour détruire les poils de leurs épaules et de leur dos, souvent vus comme peu esthétiques et qui peuvent même créer des complexes. Certains hommes se font aussi épiler le torse au laser ou les jambes, dans le cadre d’une pratique sportive, notamment.

Les zones à traiter chez les femmes

Pour les femmes, c’est souvent au niveau des aisselles que l’épilation définitive au laser est demandée. Il est également possible d’agir au niveau des jambes (une épilation totale ou partielle), du maillot (pour obtenir un maillot normal, brésilien ou échancré) ou du visage.

Pour bien préparer votre séance d’épilation au laser, vous devez raser la zone à traiter (sauf sur le visage) 24 à 48h avant. N’utilisez ni cire ni pince à épiler, uniquement le rasoir. Sur les aisselles, évitez le déodorant le jour de la séance. Cela pourrait entraîner une irritation.

Sachez que plusieurs séances sont nécessaires pour obtenir le résultat que vous souhaitez. Cela varie selon le volume de la zone, votre pilosité et votre phototype et bien sûr, cela impactera le prix final de votre traitement complet. Le prix d’une épilation laser dépend donc des zones à traiter, de votre pilosité et de la nature de votre peau.

Plus d’informations et tarifs :

Consultez la page dédiée à l’épilation définitive à Aix-en-Provence

Traitement des rides du sillon nasogénien avec l’acide hyaluronique

Traitement des rides du sillon nasogénien avec l’acide hyaluronique

Les rides du sillon nasogénien, aussi appelées les rides du sourire, font partie des rides les plus redoutées par les patient(e)s. Il existe des traitements simples à mettre en place pour estomper ces rides et rendre le visage plus jeune. Cela inclut les injections d’acide hyaluronique.

Comment apparaissent ces rides ?

Les rides du sillon nasogénien apparaissent entre l’aile du nez et le coin de la bouche. Elles font partie des rides d’expression et forment comme un creux, une ride qui se creuse donc, et peut s’accentuer avec le temps qui passe.
Tout le monde peut être concerné par ces rides et souvent, elles sont les premières à apparaître sur le visage. De même, ce sont les rides les plus voyantes et les plus prononcées.

Les rides du sillon nasogénien, également appelé le sillon labio-nasal, sont causées par le relâchement cutané.
En somme, la graisse du tiers supérieur du visage descend vers le centre et le bas du visage et c’est ainsi que les rides se forment. Elles viennent des mouvements naturels du visage et de la bouche comme les sourires, les froncements ou même la mastication. Avec le temps, le sillon nasogénien se creuse donc et un bourrelet se crée. Cela peut vite devenir un complexe et les patient(e)s envisagent alors différentes solutions pour lutter contre ces rides d’expression. En effet, cela donne vite au visage un air fatigué voire triste qui peut vieillir encore plus.

Les rides du sillon nasogénien peuvent apparaître dès 30 ou 35 ans.

Les injections d’acide hyaluronique

Les injections d’acide hyaluronique sont une solution idéale pour effacer les rides du sillon nasogénien. Elles sont utilisées pour combler le creusement qui s’est formé à cet endroit. Elles sont particulièrement adaptées lorsque les rides sont très marquées.

Lors d’une séance d’injection d’acide hyaluronique, en premier lieu, le produit est injecté dans les pommettes ou la vallée des larmes, de manière à effacer la ptôse des tissus (soit la raison pour l’apparition des rides) et à restaurer les volumes du visage. Ensuite, les sillons nasogéniens sont comblés grâce à l’acide hyaluronique.

Le résultat est immédiatement visible. Cependant, il est vraiment optimal après 10 jours. C’est le temps nécessaire pour que l’acide hyaluronique se place correctement dans le visage. Il est conseillé d’attendre 15 jours pour réitérer le traitement.

L’avantage de ce genre de traitement, c’est qu’il est rapide et sans douleur. Même si les résultats ne sont pas définitifs, ils sont immédiatement visibles. De plus, l’acide hyaluronique a un vrai effet hydratant qui repulpe la peau et le derme en profondeur.

 

Quels implants mammaires choisir ?

Quels implants mammaires choisir ?

L’augmentation mammaire est toujours l’une des interventions de chirurgie esthétique les plus réalisées. Et même si l’augmentation par lipofilling connait de plus en plus d’adeptes, le recours aux implants ou prothèses mammaires demeure la technique la plus souvent demandée.
Le choix des prothèses mammaires est alors l’une des étapes les plus importantes, que ce soit au niveau de la forme ou du volume souhaité.
Petit rappel des différentes étapes intervenant dans ce choix.

Les différentes formes d’implants

Il existe deux formes de prothèses mammaires : les implants ronds et les implants anatomiques.
Choisir l’un ou l’autre va dépendre du résultat que vous voulez obtenir lors de votre augmentation mammaire.

L’implant mammaire rond est, aujourd’hui, plus privilégié par les patientes comme par les chirurgiens. En effet, ces prothèses ont l’avantage certain de prendre une forme plus naturelle, plus anatomique, lorsque la projection (qui correspond à l’épaisseur de la prothèse) n’est pas trop importante. De plus, la membrane de l’implant rond est plus souple, plus lisse que celle des implants anatomiques.

Si vous voulez créer un effet pigeonnant pour votre poitrine, c ‘est ce type d’implants qu’il vous faut. En effet, avec l’implant rond, le volume est apporté au niveau de la partie supérieure du sein. C’est donc le type de prothèses le plus adapté aux patients qui ont un sein bien formé mais au volume trop faible ou bien à celles dont les seins sont comme vidés après une grossesse ou une perte de poids par exemple.

L’implant anatomique est très intéressant pour les patientes dont la partie inférieure des seins n’est pas assez développée. Ils ont une forme irrégulière dite en goutte d’eau qui permet d’augmenter le galbe du sein dans la partie inférieure. C’est aussi sur cet implant qu’il faut tabler pour une chirurgie reconstructrice après un cancer du sein.

Le résultat avec ce genre d’implants est plus naturel, le décolleté semble moins prononcé.

Les implants peuvent être remplis soit de gel de silicone soit de sérum physiologique. Aujourd’hui, c’est surtout le gel de silicone qui est utilisé car plus cohésif. Le résultat est plus naturel, le toucher plus agréable et, en cas de rupture, il est moins dangereux car il n’y a pas de risque qu’il se répande à l’intérieur du corps.

Choisir une prothèse mammaire
Prothèse implant sein

Consultation avec son chirurgien : ESS-EN-TIELLE

Avant de passer à l’intervention chirurgicale en elle même, il est primordial de prendre rendez-vous avec le chirurgien pour qu’il puisse étudier la qualité de la peau, votre état de santé global et vos ses antécédents médicaux.
Durant la consultation, votre chirurgien à Aix en Provence vous conseille sur la forme d’implants à choisir et le volume également en fonction de vos envies et attentes mais aussi de votre physique. Il est important que les prothèses s’adaptent parfaitement à votre morphologie pour que toute la silhouette reste harmonieuse.

Il peut être judicieux de faire plusieurs consultations car une augmentation mammaire est un acte chirurgical à ne pas prendre à la légère. Il faut avoir toutes les informations avant de prendre sa décision.

Lors de l’une de ces consultations, le chirurgien décidera avous vous du type de positionnement des prothèse :

  • pré-pectoral : les prothèses sont alors situées en avant du muscle grand pectoral,
  • rétro-pectoral : les prothèses sont placées en arrière du muscle grand pectoral
  • en dual plan : les prothèses sont positionnées en arrière du muscle à sa partie haute et en arrière de la glande mammaire sur sa partie basse.

Les cicatrices qui en résultent sont également évoquées lors d’une consultation. En général, elles restent discrètes. Les incisions peuvent se faire dans le sillon sous-mammaire (soit sous le sein), en axillaire (sous les bras) ou encore en hémi aréolaire inférieur.

Pendant la consultation, il faudra aussi évoquer l’anesthésie et les suites opératoires. Vous devez ressortir des consultations avec tous les renseignements et les informations nécessaires pour prendre votre décision en toute connaissance de cause. Si vous avez d’autres questions, il vous est bien sûr possible de reprendre un RDV avec son chirurgien.