Chirurgie capillaire

Les différentes techniques pour lutter contre la chute des cheveux

Chirurgie Capillaire

Lorsqu’une personne souffre d’alopécie (soit une perte de cheveux assez importante), elle  peut se sentir complexé lié à cette perte de cheveux massive.
Il est alors possible d’envisager la greffe de cheveux, une pratique assez commune et qui concerne aussi bien les femmes que les hommes.
La Clinique Sainte Victoire maitrise et propose plusieurs solutions de greffes et implants capillaires afin de répondre au mieux aux problèmes de chacun.

Il est aussi possible de traiter une calvitie moins marquée par des injections de PRP spécifiques aux traitements capilaires
Les injections de PRP peuvent être aussi préconisées en complément d’une greffe capillaire.

Chirurgie capillaire Aix en Provence

Greffe de cheveux, injections, comment traiter la calvitie ?

La greffe de cheveux est envisagée en cas de perte de cheveux importante ou de calvitie, )soit une perte définitive des cheveux). La chute rapide des cheveux liée à la calvitie peut apparaître entre 20 et 30 ans chez deux tiers des hommes dans le monde mais également chez certaines femmes, et sur un tiers des hommes de plus de 65 ans.
La calvitie est majoritairement héréditaire et aucun traitement ne permet de réactiver les cellules entraînant la perte des cheveux. Cependant, la perte de cheveux peut, aujourd’hui, être ralentie et même améliorée grâce à des techniques d’injections et d’implants capillaires de plus en plus au point.

Pour envisager la greffe de cheveux et connaître la technique la plus adaptée au patient, il faut connaître son niveau de calvitie. Pour cela, l’échelle Hamilton-Norwood a été développée dès les années 50. Elle permet de connaître le degré de calvitie, échelonné entre I et VII, soit d’une légère calvitie à un crâne totalement chauve.

Dans le cadre de calvitie naissante, il est possible de traiter cette chute du cheveu par des injections de PRP cheveux.
Le plasma riche en plaquette (PRP) injecté va stimuler les cellules souches du follicule du cheveu pour conserver une chevelure dense, ou accompagner les resultats naissants d’une greffe de cheveux.

Les techniques de greffe les plus fréquentes

La Follicular Unit Extraction ou FUE

La technique FUE est une méthode moderne et particulièrement appréciée des patients. Elle est simple à mettre en place. Il suffit d’extraire les bulbes, après le rasage de la nuque, avec un petit bistouri muni d’un micro punch (un outil qui mesure de 0.8 à 0.9 mm de diamètre et permet de retirer l’unité folliculaire retenue par l’épiderme du tissu environnant). De cette façon, les bulbes sont réimplantés d’une manière plus serrée et décalée, ce qui favorise une bonne densité des cheveux. Les follicules pileux sont extraits un par un.

C’est une technique particulièrement adaptée aux personnes avec une calvitie légère ou moyenne. Ce n’est pas la meilleure méthode pour les personnes totalement chauves ou presque.

Il est aussi possible de parler de la FUE sans rasage visible. Après le rasage, les zones rasées sont dissimulées par les cheveux au-dessus. Les cheveux sont rasés à l’arrière de la tête, à plus d’une bandelette. Les greffons sont ensuite prélevés puis réimplantés avec une aiguille de manière très serrée sur l’avant de la tête et plus espacée à l’arrière. Cela peut être utile pour les personnes qui ne veulent pas que l’arrière de leur crâne soit totalement à nu. Cette technique a pour avantage de dissimuler complètement les cicatrices liées à l’intervention ainsi que le rasage réalisé derrière la tête. Cependant, elle permet l’implantation de moins de greffons (environ 500).

La FUE peut aussi être effectuée grâce à du matériel automatique servant à aspirer le bulbe. Elle est particulièrement adaptée aux personnes (les femmes comme les hommes) avec une chevelure dégarnie. L’automatisme permet des greffons mieux prélevés et implantés et une belle pousse de cheveux.

La Follicular Unit Transplantation ou FUT

Il s’agit là de la méthode la plus ancienne de greffe de cheveux.
Aujourd’hui encore, elle est souvent appelée « technique de la bandelette ». La FUT a été mise au point dans les années 70 et permet la pose d’implants capillaires même pour les hommes ayant une faible ou moyenne densité de cheveux.

Le principe consiste à prélever, sans rasage, environ 4000 greffons à l’arrière du crâne en une seule séance. Il est important de souligner qu’aucun rasage préalable n’est nécessaire pour la réalisation de cette pratique. Les greffons ainsi prélevés sont ensuite réimplantés sur la partie de la tête du patient qui est la plus clairsemée. Pour que la réimplantation se fasse correctement, il est nécessaire de creuser des espaces au préalable grâce à des incisions qui pourront ensuite accueillir les unités folliculaires.

Traitement capillaire Aix en Provence

La Follicular Unit Single Strip ou FUSS

La FUSS est une autre technique souvent utilisée pour greffer des cheveux. Tout comme la FUT, elle consiste à utiliser une bandelette mais le procédé est légèrement différent. Tout d’abord, les parties choisies pour être prélevées sont rasées puis une bandelette est découpée à l’arrière du crâne du patient ou sur la tempe. Ensuite, un sectionnement microscopique de la bandelette est réalisé de façon à y recueillir des unités folliculaires qui seront implantées, une à une, et dans le désordre, sur les parties sans cheveux du crâne, à l’aide d’une aiguille.

C’est une intervention qui peut durer entre 3 et 5 heures et nécessite deux anesthésies locales : la première pour prélever la bandelette et la seconde pour réimplanter les unités folliculaires. La technique a l’avantage de permettre une grande quantité de greffons (entre 3000 et 5000). Elle est donc adaptée aux personnes souffrant d’une calvitie sévère.

L’Implantation Folliculaire Automatisée ou IFA

Dans ce cas, la méthode est différente de la FUE ou de la FUT car l’extraction des follicules pileux est faite par une machine. En effet, le geste de prélèvement des unités folliculaires sur le crâne du patient s’effectue à l’aide d’un robot (il en existe plusieurs modèles) Les greffons ainsi prélevés sont ensuite réimplantés, tout comme pour la FUT ou la FUE, grâce à des incisions dans la zone sans cheveux.

Il peut s’agir d’une technique un peu moins précise que la technique manuelle. Toutefois, le résultat est très satisfaisant.

La Direct Hair Implantation ou DHI

La Direct Hair Implantation est une forme évoluée de la FUE et non invasive. Il s’agit d’une méthode plutôt manuelle permettant d’extraire les follicules un par un. L’implantation est également réalisée à la main. L’intervention s’effectue à l’aide d’un injecteur de cheveux DHI, ce qui permet de garder la mainmise, étape par étape, sur l’angle mais aussi l’épaisseur et l’orientation de chaque follicule pileux réimplanté dans les zones clairsemées.

Cette méthode ne nécessite pas d’incision. De ce fait, il n’y a pas de douleur ni de cicatrices à la fin.Le résultat est très naturel et offre une chevelure plus dense.

L’intervention

La greffe de cheveux se fait sous anesthésie locale.

Des cheveux sont d’abord prélevés au patients dans une zone non touchée par l’alopécie. Le nombre de cheveux dépendra de la zone à couvrir. Ils sont ensuite directement implantés dans les zones souhaitées afin de retrouver une densité capillaire après la repousse.

Au sein de la clinique Sainte Victoire, nous réalisons quasiment exclusivement la technique FUE, ou extraction follicule par follicule, afin de ne laisser aucune cicatrice.

La période post-opératoire 

Traitement

Aucun repos spécial n’est conseillé, l’intervention est très peu douloureuse.

Suivi

Le patient est revu dans les 15 jours suivant l’opération. Des consultations sont ensuite nécessaires après 2 mois, 6 mois et 1 an post-intervention. 

Résultat

Un œdème peut apparaître au niveau de la région greffée jusqu’au front et aux paupières mais s’estompera dans les 4 jours suivants. Certains cheveux implantés peuvent également tombés avec les croûtes mais il n’y a rien d’anormal à cela. 

La pousse des cheveux étant en moyenne d’1 cm par mois, le résultat est visible au bout du 3e mois. 6 mois à 1 an seront nécessaire pour une visibilité complète.

© 2019 Clinique Sainte Victoire | Mentions légales | Plan du site |

Réalisation La Boite A Truc