Miradry pour lutter contre l'hyperhidrose

Miradry pour lutter contre la transpiration excessive

Les auréoles sous les bras? il n’y a rien de pire. Jusqu’ici, la transpiration excessive se traitait à coup de déos(et continue de l’être), mais la médecine propose aussi maintenant des traitements. 

Nul besoin d’être dans la pathologie pour en bénéficier. Juste une énorme envie de booster sa confiance en soi. 

Statistiques : Un individu sur cinq se dit gêné par la transpiration sous les aisselles. 

Quels traitements pour la transpiration excessive des aisselles? 

La toxine botulique

La toxine botulique, produit sur lequel on dispose aujourd’hui d’un recul de plus de 30 ans, a fait ses preuves dans l’hyperhidrose des aisselles. Il agit en bloquant les récepteurs à l’acétylcholine qui se trouvent à la surface des glandes sudorales, ce qui stoppe transitoirement la sécrétion de la sueur. L’injection est rapide et n’entraîne pas d’effets secondaires.

Comment ça se passe? 

Le médecin applique une crème anesthésiante, puis il pique sur toute la surface de l’aisselle, tous les deux centimètres. Le résultat est efficace après 4 à 6 jours et persiste 6 à 8 mois.

 

Le Miradry

Miradry est le seul traitement approuvé par la FDA aux Etats-Unis, qui permet de réduire considérablement la transpiration au niveau des aisselles.

Comment fonctionne Miradry ?

Miradry utilise l’énergie thermique qui permet de chauffer sélectivement les glandes sudoripares des aisselles. Les glandes éliminées ne se renouvellent pas. Fini les auréoles de transpiration!

Comment se déroule le traitement ?

3 étapes pour ne plus transpirer …

Miradry contre la transpiration excessive

Etape 1: Une fois vos aisselles anesthésiées, le clinicien place directement l’embout sur votre peau, en l’alignant directement sur la zone de traitement.

Etape 2: L’embout est ensuite activé. Vous sentirez une légère aspiration permettant de faire remonter votre peau et vos glandes vers la surface pour des résultats optimaux.

Etape 3 : Enfin, l’énergie thermique est administrée, éliminant ainsi les glandes sudoripares eccrines et apocrines. Durant tout le traitement, un système de refroidissement permet de protéger votre peau et de vous assurer un confort maximal.

 

Le déroulement de la séance :

Les aisselles doivent être rasées deux à trois jours avant l’intervention.

Jour-J: une anesthésie locale est pratiquée. Le médecin pose alors la pièce à main du Miradry sur l’aisselle et tous les 5 mm environ, selon un quadrillage très précis, la peau est aspirée pour rapprocher les glandes sudorales de la surface cutanée, puis les ondes sont envoyées à une profondeur comprise entre 3 et 5 mm sous la peau.

Lendemain de l’intervention : la transpiration est fortement stoppée, voire nulle. Le résultat est définitif. Il peut toutefois persister un léger flux de sueur les jours de forte chaleur ou dans les moments d’émotion intense (vu que 10% à 15 % de glandes restent actives).

Un oedème est présent pendant quelques jours, des douleurs peuvent être ressentis les premiers jours, raison pour laquelle un traitement antalgiques vous est prescrit après le soin.

Cerise sur le gâteau, la technique élimine en même temps 70% des poils (y compris les clairs) car les glandes sudorales sont annexées aux follicules pilo-sébacés.

Les questions fréquentes?

Comment le traitement agit-il ? 

Miradry délivre de l’énergie thermique au niveau des zones où sont localisées les glandes sudoripares aporines et eccrines gênantes et va les éliminer en toute sécurité. 

Quels résultats attendre ? 

Vous pouvez escompter des résultats immédiats et durables. Le traitement miradry élimine les glandes sudoripares définitivement. Il a été cliniquement prouvé que le traitement Miradry réduit la transpiration de 82% en moyenne. Comme pour tout traitement esthétique médical, les résultats et les expériences des patients peuvent varier. 

Combien de traitement(s) sont nécessaires?

Un seul traitement est nécessaire chez 90% des patients. Vous constaterez des résultats dés le premier traitement. Cependant, comme pour tout traitement esthétique médical, votre médecin déterminera le meilleure protocole pour obtenir les résultats que vous souhaitez. 

Est-ce douloureux ? un temps d’arrêt est-il nécessaire? 

La plupart des patients décrivent la procédure comme étant indolore et ne nécessitant que peu ou pas de temps d’arrêt. Une anesthésie locale est administrée au niveau des aisselles avant le traitement pour le confort du patient. La plupart des patients retournent immédiatement à leurs activités habituelles, avec généralement une reprise de l’activité physique au bout de quelques jours.  Des gonflements, engourdissements, hématomes ainsi qu’une sensibilité dans la zone des aisselles peuvent survenir pendant quelques jours après le traitement. 

Est-ce sans danger? 

Oui, évalué sur plus de 150 000 procédures dans le monde, le traitement Miradry présente un excellent profil de tolérance. Le traitement Miradry a été également approuvé pour réduire considérablement la transpiration au niveau des aisselles en une seule consultation. 

Y a t-il des effets secondaires ? 

Quelques douleurs ou gonflements localisés peuvent survenir. Ceux-ci disparaissent généralement en quelques jours. Chez certains patients, une altération de courte durée de la sensibilité de la peau au niveau des aisselles ou de la partie supérieure des bras a été observée. Celle-ci disparaît progressivement dans le temps. 

Quel est le coût du traitement ? 

Il peut varier et dépend du plan d traitement. Celui-ci est déterminé à 1800 euros TTC.

90 % des patients recommandent Miradry …

Témoignages de patients : 

Pouvez-vous porter une chemise grise lorsqu’il fait 2è degrés dehors? Moi oui! il m’est impossible d’expliquer la liberté que Miradry m’a apportée 

Lucas Fernando

D’aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours souffert d’hyperhidrose. Dire que cela ne sera plus un problème pour moi, j’en ai les larmes aux yeux.

Léa Dupont

Pour quelqu’un qui transpirait en étant simplement assis sur son canapé à regarder la télévision et qui, principalement, portait de larges pulls noir pour cacher ma transpiration, cela tient vraiment du miracle.

Christine Rodriguez

© 2019 Clinique Sainte Victoire | Mentions légales | Plan du site |

Réalisation La Boite A Truc