A la suite d’un fort amaigrissement (ou parfois une grossesse), peut apparaître un tablier abdominal (« bourrelet » disgracieux au niveau abdominal) associé à un excédent cutanéo-graisseux dorsal et des fesses très aplaties. Cet excès de peau et/ou de graisse fait souvent l’objet de complexe et de gêne fonctionnelle.

Les interventions de chirurgie esthétique de la silhouette, notamment le Bodylift sont pratiquées par votre Clinique Sainte Victoire à Aix en Provence dans les Bouches du Rhône ; elles interviennent le plus souvent après un régime important ou une chirurgie bariatrique.

Le bodylift améliore l’aspect esthétique du corps en liftant l’abdomen, les flancs et les fesses, de manière à donner un résultat « ventre-plat » et à remédier au problème des « fesses-plates ». Le bodylift permet un traitement global de la ceinture abdominale, des hanches, remodèle la taille, les faces externes des cuisses (lipoaspiration de la culotte de cheval) et redonne un galbe aux fesses plus projetées.

Par ailleurs une lipoaspiration associée systématiquement va permettre d’harmoniser les régions voisines, notamment la chute des reins.

 

L’intervention

 

La chirurgie du bodylift se fait sous anesthésie générale, et nécessite 4 ou 5 nuits d’hospitalisation. L’intervention dure entre 3h et 4h.

Le bodylift conjugue deux techniques de chirurgie esthétique permettant ainsi une harmonisation de toute la zone traitée : le lifting et la lipoaspiration. La cicatrice, cachée dans le sous vêtement, sera discrète et définie avec votre médecin esthétique de la Clinique Sainte-Victoire, en fonction de vos habitudes vestimentaires.

Suite à un passage de 2h en salle de réveil, la patiente dispose de traitements anti-douleurs et d’une gaine de contention. 

 

La période post-opératoire

 

Traitement

Un repos est fortement conseillé les 3 semaines suivant l’intervention, avec le moins de sollicitations possibles. Une prescription de traitements contre les douleurs est fournie à la sortie d’hospitalisation.

La réalisation de pansements réguliers (quotidiens) est nécessaire pendant une quinzaine de jours, et se doucher n’est possible uniquement à la fin de la cicatrisation. Concernant la gaine de contention, elle doit être portée jour et nuit pendant 2 mois.

 

Suivi

Des contrôles fréquents sont organisés avec votre chirurgien après l’intervention afin de surveiller l’évolution de la cicatrisation.

D’autres contrôles seront également nécessaires par la suite : une consultation à 2 mois après l’opération puis une autre à environ 6 mois.

Résultat

Les ecchymoses s’atténuent en 15 jours, les œdèmes disparaissent progressivement en 3 mois. Le laser Urgotouch peut être réalisé le jour de l’intervention et apporte une réelle amélioration de la cicatrisation

Afin de rendre la cicatrice la moins visible possible, des pansements, massages et éventuellement laser seront réalisés par la suite.

Le résultat final sera visible au bout de 6 mois post-opératoires.

 

Risques et complications

Complications immédiates : 

  • Saignements
  • Infection
  • Phlébite et embolie pulmonaire (traitement anti coagulant préventif, bas de contention, lever à J1 post opératoire…)

Complications post-opératoires tardives :

  • Troubles de la sensibilité
  • Imperfections de résultat  
  • Retard de cicatrisation localisé
  • Cicatrisation hypertrophique
  • Sérome tardif